L’internet des objets ouvrent de nouvelles perspectives

A date, l’Afrique accuse un retard en terme d’infrastructures informatiques, cependant 50% de la population d’Afrique Subsaharienne possède un téléphone portable.

Selon une étude publiée par McKinsey, la pénétration d’internet sur le continent va tripler d’ici 2025 pour dépasser les 50%. Cela représente 600 millions d’internautes réguliers.

L’internet des objets a le potentiel pour résoudre de nombreux problèmes sur le continent africain. Beaucoup de pays africains se sont d’ailleurs déjà embarqués dans l’aventure IoT. Les fournisseurs de soins en Ethiopie surveillent l’état de santé des patients pour ajuster les traitements. Les feux de signalisation connectés de Nairobi aident à réguler le trafic. En Afrique du Sud, les fournisseurs utilitaires utilisent des outils de mesures connectés pour prévenir d’éventuelles surcharges. La faune est surveillée et préservée grâce à des applications connectées d’analyse ADN et d’imagerie satellite.

Le potentiel de l’internet des objets en Afrique est illimité.

En savoir plus : http://www.objeko.com/afrique-linternet-des-objets-offre-de-nouvelles-perspectives-13174/